Header Ads

Saison cycliste 2018 - Les courses par étapes de début mars

Au début d'une année cycliste "classique", il y a deux courses par étapes, programmées l'une en même temps que l'autre, qui permettent à certains leaders de faire leurs premières courses, et à d'autres d'avoir l'un des objectifs de la saison. Ces deux courses sont Paris-Nice et Tirreno Adriatico. Point complet sur ces deux courses dans cet article.

Paris-Nice, du 04 au 11 mars 2018


Cette année, le parcours de cette épreuve mise dans sa grande majorité sur des éléments présents dans les précédentes éditions : du départ des Yvelines jusqu'à l'arrivée dans Nice, en passant par un contre-la-montre dans la région Rhônes-Alpes le mercredi, ainsi qu'une étape pour grimpeurs dans les Alpes du Sud. 
Parmi les favoris de cette course, nous pouvons citer par exemple Wellens (Lotto), Gallopin (AG2R), Alaphilippe (Quick-Step), Barguil (Fortunéo) et Zakarin (Katusha) par exemple.

Le fil de la course


Après une première étape pour sprinteur réglée par Arnaud Démare (Groupama-FDJ) dans laquelle un des favoris, van Garderen (BMC) est contraint à l'abandon, et une seconde étape pour sprinteurs remportée par Groenewegen (Lotto-Jumbo) et qui a vu l'abandon de Rui Costa (UAE), le peloton commence à entrevoir des routes plus vallonnées dès la troisième étape. 
C'est à compter de celle-ci que les premiers écarts se forment, et le leader provisoire du classement n'est autre que le vainqueur de cette étape, Luis Leon Sanchez (Astana). 
Le contre-la-montre de l'étape 4 permet aux favoris de faire un rapproché au classement général, notamment aux deux premier de cette étape, Poels (Sky), qui devance Soler (Movistar). Cela nous permet de nous attendre à un fin de tour passionnante.
Après une cinquième étape où il ne passe pas grand chose, si ce n'est pour le vainqueur du jour Jérôme Cousin (Direct Energie), c'est bel et bien la sixième qui devait nous donner des éléments de réponse concernant le classement général. Mais on assiste à une course neutralisée de la part des leaders, aucun d'entre eux ne perdra de temps, c'est comme cela que Rudy Molard (Groupama-FDJ) parvient à s'imposer.
Dans la septième étape, remportée par Yates (Mitchelton), le fait majeur est qu'au classement général provisoire, les huit premiers se tiennent sous la minute, tout est donc jouable.
L'ultime étape s'est jouée en deux temps, d'abord trois coureurs s'échappent : deux pour la victoire d'étape, qui reviendra à De La Cruz (Sky), et un troisième, Soler qui tente de reprendre le maximum de temps possible à Yates. Dans la continuité, un groupe de plusieurs coureurs, dont Yates, passe la ligne avec un retard qui permettra finalement à Soler de prendre le maillot jaune et de donc plus le lâcher.

Le classement général


1) SOLER Marc (Movistar)
2) YATES Simon (Mitchelton)
3) IZAGIRRE Gorka (Bahrein)
4) IZAGIRRE Ion (Bahrein)
5) WELLENS Tim (Lotto)
6) TEUNS Dylan (BMC)
7) KONRAD Patrick (Bora)
8) VUILLERMOZ Alexis (AG2R)
9) DE LA CRUZ David (Sky)
10) GROSSCHARTNER Felix (Bora)


Tirreno-Adriatico : du 07 au 13 mars 2018


Le parcours de cette édition est composé de deux contre-la-montre (un par équipes, au début, et un individuel, pour conclure), mais également d'une étape pour sprinteurs, deux étapes de type vallonnées et d'une pour purs grimpeurs.
Il y a du très beau monde inscrit sur cette course, mais les principaux coureurs que nous pouvons qualifier de favoris sont Aru (UAE), Dumoulin (Sunweb), Froome (Sky) et Nibali (Bahrein).

Le fil de la course


La première étape est donc le contre-la-montre par équipes, remporté par les BMC, ce qui permet à  son leader Damiano Caruso se s'emparer du premier maillot bleu de leader.
La deuxième étape s'est conclue comme prévu par un sprint massif, remporté par Kittel (Katusha). Changement en tête du classement, mais pas de changement d'équipe, puisque Bevin, cinquième de cette étape, prend la maillot de leader des épaules de son coéquipier.
La troisième étape est la première occasion pour les leaders de se jauger, et c'est finalement Roglic (Lotto NL) que l'on attendais pas forcément qui s'impose. Geraint Thomas profite des bonifications pour prendre la tête du classement général.
Les favoris remettent ça dès le lendemain avec la victoire de Landa (Movistar) qui devance tous les autres favoris, dont Caruso, qui profite que Thomas ait lâché un peu afin de reprendre son maillot de leader.
L'étape 5 est la dernière explication entre les leaders. Et bien que Yates (Mitchelton) s'impose, c'est Kwiatkowski (Sky) qui fait l'excellente opération du jour en prenant les commandes du général. 
La dernière étape en ligne était promise aux sprinteurs, et cela n'a pas manqué puisque Kittel fait la passe de deux.
Un contre-la-montre pour conclure ce tour avec la victoire de Dennis, et la victoire finale de Kwiatkowski qui remporte donc Tirreno-Adriatico.

Le classement général


1) KWIATKOWSKI Michal (Sky)
2) CARUSO Damiano (BMC)
3) THOMAS Geraint (Sky)
4) BENOOT Tiesj (Lotto)
5) YATES Adam (Mitchelton)
6) LANDA Mikel (Movistar)
7) FORMOLO Davide (Bora)
8) ROSON Jaime (Movistar)
9) BENNETT George (Lotto NL)
10) URAN Rigoberto (EF Drapac)


On se retrouve très vite pour un nouveau point sur cette saison 2018 de cyclisme.

Kévin
Team Who's the Bet

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.