Header Ads

Saison cycliste 2018 - Bilan du Santos Tour Down Under

Pour cette première course de la saison, la chaleur était au rendez-vous, bien plus que ce à quoi nous pouvions nous attendre. Voici un bilan de cette course, qui a réservée son lot de surprises.


Quatre premières étapes assez identiques


Dans une course par étapes, les étapes dites pour sprinteurs se ressemblent toutes à peu près : à savoir une échappée avec quelques coureurs de formations sans sprinteurs qui partent devant, et des équipiers à la victoire d'étapes partent en chasse pour rattraper ceux de devant et se disputer la victoire dans les derniers mètres. Les quatre premières étapes n'ont pas échappées à cette généralité.

Lors de la première étape, c'est André Greipel (Lotto-Soudal) qui s'est imposé lors d'un sprint assez disputé, après avoir repris les échappés.
Lors de l'étape suivante, c'est au tour de Caleb Ewan (Mitchelton-Scott), quadruple vainqueur d'étapes l'an dernier, de briller. Après une nouvelle échappée inefficace, il s'impose devant les autres sprinteurs de ce peloton.
La troisième étape, quant à elle, reste déjà dans les mémoires de cette saison. Cette étape a été raccourcie de 30 kilomètres en raison des fortes chaleurs en Australie (près de 46 degrés !!). Dans la fournaise, c'est Elia Viviani (Quick-Step) qui s'est imposé, profitant d'une faiblesse d'Ewan  proche de la ligne.
Quatrième étape, et quatrième vainqueur d'étape différent. C'est le champion du monde Peter Sagan (Bora Hansgrohe) qui brille sur cette étape, en imposant sa puissance dans les 100 derniers mètres.


Le juge de paix : l'ascension du Willunga Hill


La cinquième étape du Tour a été remportée par Richie Porte (BMC), mais le maillot de leader revient à Daryl Impey (Mitchelton-Scott), au prix d'une incroyable résistance et en finissant deuxième de cette étape, alors que le profil de celle-ci ne lui correspondait pas vraiment, à huit secondes seulement du coureur de la BMC.
Ce qui nous donne, à l'issue de cette étape, les deux premiers coureurs de cette étape à égalité au classement général. Mais grâce au jeu des bonifications lors des quatre premières étapes, c'est le sprinteur Impey qui prend le maillot de leader. 


Ce maillot a été conservé assez aisément dans cette dernière étape, qui était composée d'une vingtaine de boucles dans Adélaïde, étape remportée par Greipel, pour la seconde fois.


Les classement distinctifs


Général

Sprint

On se retrouve très vite pour de nouvelles aventures cyclisme

Kévin
Team Who's the Bet
Twitter : @kvin09400

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.